HPIM3536

Petite mésaventure la semaine dernière: j'étais à 2 doigts de terminer l'écriture de ce billet lorsqu'un clic malencontreux a tout effacé !!! Pas le courage de recommencer le jour même et semaine  chargée ensuite. Résultat: je publie seulement aujourd'hui ce fameux billet et la recette ne colle plus trop au temps du moment...

De mon bref passage à Calais, j'ai 4 éléments marquants à noter: du soleil (non, je ne rigole pas), un garagiste sympathique, un bon resto et une arnaque au marché...

Pour ce qui est du soleil, et bien il a fait un temps magnifique, limite chaud: j'ai presque enlevé mon pull !!

Le garagiste: quel plaisir d'être accueillie par un commerçant avec le sourire ! Je ne dirais pas que c'est rare, mais je suppose que ça faisait longtemps que ça ne m'était pas arrivé pour que ça me marque à ce point...

Le resto? Le grand bleu, choisi pour ses recommandations sur le site linternaute. Un très bon rapport qualité prix (premier menu à 19 euros); les plats sont copieux et la présentation très originale. Seul petit hic, le service a été un peu laborieux: nous avons dû demander à la serveuse nos boissons alors que la mise en bouche était déjà servie. Puis elle nous apporte une carafe d'eau et une bouteille d'eau minérale mais oublie de décapsuler cette dernière...Mais bon, on chipote là, c'était très sympa.

Donc point noir du séjour: la marché. Moi aux anges de me retrouver un samedi matin en France, jour de marché  (il faut dire que malgré des améliorations considérables de la culture culinaire anglaise, les marchés dignes de ce nom sont plutôt rares), je me dis que je vais en profiter pour faire le plein de fruits et légumes pour la semaine. Nous voilà donc à hésiter entre des fraises d'Espagne et des fraises de Carpentras. Bien sûr le choix paraît évident si on fait abstraction du prix (3,5 contre 15 euros le kilo)...Mais on hésite quand même et demandons conseil au vendeur: "Prenez-donc les fraises d'Espagne, ce sont des plein champ maintenant vous savez!". Il nous conseille les moins chères ??? Il ne peut être que de bonne foi alors...

Et les melons, 3 petits pour 4 euros ou plutôt un gros pour 3 ? "Prenez-donc les petits, qu'est-ce que vous allez faire d'un gros ??" Il n'a pas tort, nous voilà donc avec notre kilo de fraises et nos 3 melons.

Retour à la maison, je rêve déjà de ces fraises juteuses, sucrées, parfumées...Évidemment, il faut d'abord les trier, puisque des fraises pourries se cachaient dans le fond de la cagette. Dégustation: insipides, pas sucrées...Heureusement, ma centrifugeuse est là !! Ces 500 g de fraises insipides et deux pommes ont fait un jus très agréable au p'tit déj (on pouvait même deviner le goût de la fraise!!!).

Les melons...Le premier très fade, le deuxième pourri, nous n'avons pas eu le courage d'entamer le troisième, je crois qu'il finira à la poubelle sans avoir eu sa chance...

Heureusement, j'ai pu préparer cette bonne tourte aux aubergines pour nous remonter le moral !! C'est simple,  ça fait un repas léger pour le soir avec une salade verte, et on peut la manger froide le lendemain.

Tourte aux aubergines:

500 g de pâte brisée (ou 2 rouleaux)

2 aubergines moyennes

1 gousse d'ail

6 tomates olivettes bien mûres

1 poignée de pignons de pin

3 brins de basilic

2 cuil.à soupe d'huile d'olive

 

aubergineLavez les aubergines, ôtez le pédoncule et découpez-les en cubes de 1 cm de côté environ. Salez et laissez dégorger 10 minutes dans une passoire. Faites chauffer l'huile d'olive dans une poêle, faites revenir la gousse d'ail pelée, dégermée et écrasée 1 min sur feu moyen-vif. Ajoutez les dés d'aubergine et faites cuire environ 10 minutes jusqu'à ce que les aubergines soient moelleuses.

Ajoutez les tomates coupées en dés, salez, poivrez. Faites cuire environ 10 minutes. L'eau des tomates doit être évaporée. Ajoutez les pignons et le basilic, mélangez et laissez tiédir.

Pendant ce temps, chemisez un moule à tarte avec un disque de pâte brisée. versez la préparation aux aubergines et recouvrez d'un deuxième disque de pâte. Faites une petite croix au centre afin de laisser la vapeur de cuisson s'échapper. Enfournez pour environ 20 minutes dans un four préchauffé à 180°C (la pâte doit être dorée). Dégustez avec une salade assaisonnée avec de la moutarde à l'ancienne.

PS: Désolée pour les sauts de ligne intempestifs: l'édition d'un message une fois que celui-ci a été enregistré en brouillon semble bugger légèrement et chaque retour à la ligne génère un saut de ligne...